Goudet, plus vieux village de Haute Loire…. C’est ce que de nombreux érudits n’hésitent pas à affirmer !
Laurent Tavernier-Brioude a réalisé un ouvrage merveilleux, issu d’un long et patient travail d’historien intitulé : « Goudet, Notes sur un village du Velay »
Nous puiserons dans son ouvrage les informations qui suivent.

Les premières traces du village se perdent loin dans les temps préhistoriques; la date de 5000 ans avant JC a même été avancée.

C’est à l’emplacement du «camping du Bord de l’Eau» que le premier village de Goudet s’est installé au Vème siècle. L’origine du nom de Goudet viendrait de « godit » lieu de prière (celtique).

Au IXème siècle, on recense un seigneur « de Goudet » occupant une enceinte de troncs d’arbres entourant le roc du Pipet sur lequel s’élevait un donjon de bois.

Au XVIIIème siècle, le recensement pour la capitation de 1734 distingue la communauté du Prieuré de Goudet et ses 194 feux de la communauté du château de Beaufort et ses 62 feux, soit un total de 256 feux. Sachant que chaque feu représente environ 5 personnes, cela signifie que la population à cette époque s’élevait à un peu moins de 1300 habitants….

L’histoire du village de Goudet sera indissociable de celle du château de Beaufort et de ses propriétaires successifs.

Au début du XVIIIème siècle commence dans le village l’exploitation d’une mine de plomb qui rapidement cesse du fait du coût de son exploitation.
La fabrication de chapeaux remonte à 1750. C’est une trentaine d’ateliers et pas moins de 16 à 18 000 chapeaux qui y sont fabriqués chaque année.
Durant la révolution française, la création du département de la Haute Loire permet à Goudet de devenir chef-lieu de canton en 1790, canton auquel seront rattachées les communes de Arlempdes et de St Martin de Fugeres.

Aujourd’hui, Goudet compte une petite soixantaine d’habitants et un nombre non négligeable de propriétaires de résidences secondaires, tous soucieux que subsiste le « plus vieux village de Haute Loire »…

Jean-Jacques JULIEN